Charroux
Fiche Pratique

Créer de nouveaux espaces avec l'aménagement des combles

Fiche élaborée en partenariat avec l'URCAUE Nouvelle-Aquitaine

Pour transformer un grenier en pièce accueillante et lumineuse, plusieurs solutions s’offrent à vous. Retenez qu’il existe 2 grands types de combles : les combles à fermettes, non aménageables en l’état, et les combles à fermes traditionnelles, offrant un volume exploitable.
Dans les 2 cas, cela entraîne des questions de faisabilité : quels travaux concernant la charpente et le plancher, quels aménagements possibles, comment isoler au mieux, quelles formalités administratives ?

Que vérifier absolument avant d’engager le projet ?

La règle des 5 points

Passez en revue les 5 grands points suivants, dont vont dépendre vos choix d’aménagement des combles:

  • L’étanchéité de votre toiture
  • L’état de votre charpente (parasites, insectes, thermites, etc.)
  • La résistance de votre plancher
  • Les amenées et sorties d’eau possibles, si nécessaires
  • La puissance de vos équipements actuels : vos appareils de production de chauffage seront-ils suffisants pour supporter une extension ?

Bien isoler : faites-en une priorité

Comment soigner l'isolation?

Les déperditions de chaleur se font principalement par la toiture ; côté isolation, un niveau minimal de performance thermique est donc imposé.
Rappel des conditions techniques, pour profiter d’espaces confortables et économes en énergie :

  • Le rapport entre l’épaisseur et la conductivité thermique (R) doit être supérieure à 4
  • Pour bénéficier du crédit d’impôt, cette même valeur doit être supérieure à 6
  • Dans l’idéal, allez encore plus loin en privilégiant un R de 8

Un habitat adapté aux températures d'été

Evitez la surchauffe ! Comment rester au frais tout l’été dans vos pièces sous toiture ?

  • Lors des travaux d’aménagement, laissez une ventilation importante entre la couverture et votre isolant.
  • Privilégiez des vitrages avec un bon facteur solaire (compris entre 0 et 1) : l’échauffement de la pièce en dépendra. Plus le facteur est petit, plus le vitrage est efficace.
  • Lorsque c’est possible, installer un volet roulant sur vos fenêtres de toit est une excellente option pour limiter la chaleur.
  • Instaurez de bonnes habitudes, en ventilant vos combles la nuit.

La ventilation, un élément primordial

Le but de la ventilation : vous garantir une qualité d’air irréprochable!

Ouvrir les fenêtres quelques minutes par jour ne suffit pas à éliminer humidité et pollution ; il vous faut un flux d’air mécanique suffisant.

Évitez les problèmes de condensation et de santé, surtout si votre habitat est ancien ou que vous concevez des pièces d'eau (cuisine, salle de bain). Dans tous les cas, la ventilation mécanique s’impose !

Les bons réflexes

Utilisez la lumière naturelle

Une fenêtre de toit apporte plus de lumière qu'une fenêtre verticale à dimension égale.

Optimisez la répartition de la lumière dans votre nouvel espace : la surface des baies doit être supérieure ou égale à 1/6 de la surface habitable (Réglementation Thermique RT2012).

Mais attention, la distribution de lumière ne dépend pas uniquement de la dimension du vitrage ; optez pour deux fenêtres, plutôt que pour une ouverture panoramique de même surface : elles répartiront mieux la lumière. L'idéal étant de placer les fenêtres de part et d'autre de la pièce (axe nord-sud si possible).

Des pièces apaisantes, grâce à l'isolation phonique et acoustique

Le bruit est une nuisance à prendre sérieusement en compte quand on projette l’aménagement des combles : comment vous protéger à la fois des bruits intérieurs et extérieurs à l’habitation ?

 

  • Les bruits aériens:

On retrouve ici tous les sons transmis par l’air : avions, trains, voitures, activités industrielles ou commerciales, etc.
Pour s’en protéger, la solution est une isolation de la couverture par l’extérieur. Celle-ci atténue efficacement les transmissions sonores, qu’il s’agisse de bruit aérien ou d’impact.
Pensez également aux laines, notamment minérales : placées à l’intérieur des pans de sous-toiture, elles remplissent la même fonction.
Enfin, l’étanchéité à l’air est déterminante en matière thermique : elle joue elle aussi un rôle essentiel contre tous les bruits aériens.

 

  • Les bruits d'impact:

Ils se transmettent suite à des chocs, comme la pluie ou la grêle sur une couverture, ou des bruits de pas sur un parquet.
Pour régler les inconvénients liés au climat, une épaisse couche d’isolant fibreux (laine minérale, végétale ou animale) atténuera ces bruits d’impact, voire les neutralisera.
Réduisez les bruits d’impact sur vos fenêtres de toit avec des fenêtres équipées d’un vitrage spécifiques anti-bruit de pluie, certifiées Acotherm. Profitez du silence : ces modèles permettent un niveau sonore inférieur à 50 dB, soit le seuil de réveil d’une personne endormie.
Pour les bruits d’impact au sol, on veillera à l’interposition d’une sous-couche isolante sous un parquet ou un stratifié flottant.
Mais vous obtiendrez les meilleurs résultats en optant pour une chape sèche (sur couche de granulé) et un plancher en panneaux désolidarisés des murs : le must en termes d’isolation.

Choisissez les bons matériaux

Privilégiez l’utilisation de matériaux et d’équipements légers.

Vérifiez la puissance des équipements

Dans quel cas est-il plus intéressant de choisir un prolongement de son chauffage central ?
Il s’agit d’une solution bien plus onéreuse à l’installation, mais qui peut s’avérer économique sur le long terme : à privilégier si vous utilisez vos combles quotidiennement.

Dans les autres cas, optez pour les chauffages d’appoint indépendants :

  • Électriques (convecteur, panneaux rayonnants, plancher chauffant)
  • Poêles à bois ou à granulés (systèmes nécessitant l’installation d’un conduit)

Vos obligations : les autorisations d’urbanisme

Tous les travaux créant une Surface de Plancher supérieure à 5 m², ou modifiant l’aspect extérieur d’une construction, doivent faire l’objet d’une autorisation d’urbanisme auprès de la mairie.
Ces travaux s’accompagnent donc préalablement d’un dépôt de dossier, qui concerne une Déclaration Préalable ou un Permis de Construire.

Aménagement et extension (zone non couverte par un Plan Local d'Urbanisme)

  •  Un permis est exigé :
    • Si les travaux ajoutent une surface de plancher ou une emprise au sol supérieure à 20 m2.
  • Un permis est également exigé si les travaux :
    • Ont pour effet de modifier les structures porteuses ou la façade du bâtiment, lorsque ces travaux s'accompagnent d'un changement de destination (par exemple, transformation d'un local commercial en local d'habitation et travaux de modification)
    • Ou portent sur un immeuble inscrit au titre des monuments historiques ou se situant dans un secteur sauvegardé.

Aménagement et extension (zone couverte par un Plan Local d'Urbanisme)

  • Un permis est exigé :
    • Si es travaux ajoutent une surface de plancher ou une emprise au sol supérieure à 40 m2.
    • Ou s'ils ajoutent entre 20 et 40 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol et ont pour effet de porter la surface totale de la construction au-delà de 170 m².
  • Un permis est également exigé si les travaux :
    • Ont pour effet de modifier les structures porteuses ou la façade du bâtiment, lorsque ces travaux s'accompagnent d'un changement de destination (par exemple, transformation d'un local commercial en local d'habitation et travaux de modification),
    • Ou portent sur un immeuble inscrit au titre des monuments historiques ou se situant dans un secteur sauvegardé.

Dispositions applicables à toutes les zones couvertes ou pas par un PLU

  • Tous les travaux créant une Surface de Plancher supérieure à 5 m², ou modifiant l’aspect extérieur d’une construction, doivent faire l’objet d’une autorisation d’urbanisme auprès de la mairie.
    Ces travaux s’accompagnent donc préalablement d’un dépôt de dossier, qui concerne une Déclaration Préalable ou un Permis de Construire.

Modifier l'aspect extérieur d'une construction

Si vous procédez uniquement à une modification de façade, sans qu’il y ait d’autres travaux, une Déclaration Préalable suffit.

  • Un permis est exigé :
    • Si des travaux de modifications de façade s’accompagnent d’un changement de destination de la construction, il faudra faire une demande de Permis de Construire.

Déclaration préalable ou permis de construire?

En cas de simple changement de destination, sans autres travaux, vous devez déposer une déclaration préalable.

Si le changement de destination s’accompagne de modification de la façade ou de modifications de la structure porteuse, vous devez déposer un permis de construire.

Le point sur les garanties et assurances

Retenez que les entreprises doivent être assurées en responsabilité professionnelle et civile. Dans certains cas, le client doit souscrire une assurance construction dommage ouvrage.